Virbhadra-Ka-Prakatya-Aur-Daksha-Yagya-Vidhvansh (1)

Veerabhadra வீரபத்ர (Virabhadra)

Virabhadra, en tamoul « வீரபத்ர » est une émanation du Seigneur Shiva (cité dans le Vishnou Purana). Il est aussi appelé « Shiva Karalar » qui se traduit par « Shiva l’épouventable »

Hypothèse : Virabhadra est composé du mot « Viren », en tamoul  » வீரன் » qui signifie « héros, guerrier » et du mot « பத்ர » qui est peut être associé au mot « பத்து » signifiant le nombre 10 (sa représentation de 10 bras, à vérifier). A noter, « Bhadra » en sanskrit signifie « Bon ».

ps74

On dit que Virabhadra aide de façon mystérieuse tous les aspirants de valeur qui traversent à un moment donné certaines périodes difficiles de leur existence  qui entravent  leur évolution spirituelle. Le but fondamental de cette intervention mystérieuse est celui de faire revenir l’être humain de valeur sur la bonne voie surtout lorsqu’il a tendance à stagner ou à persister dans sdans l’erreur.

Virabhadra est représenté dans une attitude dynamique, au cours de son action de destruction avec un caractère correcteur, qui a un rôle d’impulsion spirituelle. Il existe plusieurs formes sous lesquelles il est représenté. D’habitude, il est décrit comme ayant la couleur noire, trois yeux, portant une couronne de têtes coupées et dans les mains opposées, il tient un grand bouclier jaune, pendant que dans les deux autres bras du haut, il porte l’arc et la flèche. Il porte de nombreux serpents en guise de parures. Parfois il est représenté seulement avec deux bras, l’un d’eux portant une massue, un sceptre tandis qu’avec la deuxième main, il a le poing serré, manifestant, malgré cette apparence, un état de bonheur extatique.

On voit certaines représentations sur laquelle la déesse « Bhadra Kali » est représentée à sa gauche, pendant que Daksa avec la tête de bélier, est représenté à son côté droit, dans la posture de soumission et de prière.  La couleur associé à cette divinité est le jaune. Dans la tradition védique, il est d’habitude invoqué en présence du feu et il est adoré dans le but immédiat de neutraliser toutes les influences négatives, hostiles ou les actions des êtres méchants et dangereux.

Il est également fréquemment représenté auprès des sept mères (saptamatrika). Il représente alors le rôle de protecteurs divins des énergies féminines primordiales de la création surtout pour maintenir l’harmonie divine dans la création.

pm89

Naissance de Virabhadra :

(on retrouve cette histoire dans la page consacré au Dieu « Muneeswaran »)

En Inde antique vivaient le Roi «Daksha » et sa fille « Sati ». « Sati » été également connu sous le nom de « Dakshani ». Sati grandit, et devenait un disciple dévoué du Seigneur Shiva. Son père lui proposa de se marier avec de nombreux Rois et Dieux, mais elle refusa toutes les propositions.

Elle voulait depuis toujours se marier  avec le seigneur Shiva. Pour gagner le cœur de Shiva, elle abandonna la vie de luxe et le palais de son père et se rendit dans la forêt. Elle se consacra à l’austérité et le culte de Shiva, en abandonnant la nourriture comme pénitence, elle a été nommée « Aparna ». Shiva touché par cet acte de dévotion décida de l’épouser. Malgré le désaccord de son père, elle désobéi et se maria avec Shiva. Daksha était catégoriquement contre ce mariage, étant un roi très arrogant, il coupa toutes ses relations avec Sati et priva sa fille de sa famille. Daksha ressentait beaucoup de mépris pour Shiva, il commença à traiter le seigneur Shiva sans aucun respect.

Un jour, Daksha a décidé d’exécuter un poudja spécial appelé « l’Achvametha Yagam » (sacrifice du cheval : un rite védique et brahmanique de l’Inde ancienne). Le seigneur Shiva n’été pas convié à cette cérémonie. Les Dieux, Brahma, Vishnou, Indra… ont fortement sollicité la présence de Shiva, mais Daksha refusa catégoriquement. Sati s’en alla assister à la cérémonie malgré les dissuasions de Shiva. Sati a été accueillie froidement par son père, subissant les insultes perpétuelles sans scrupule de son père envers son mari. Elle a été consumée par la rage contre son père et exaspérée par son comportement, elle s’immola par le feu du Yargam. C’est pour cela que dans l’hindouisme le mot « Sati » désigne un rituel dans lequel une veuve hindoue se brûle sur un bûcher pour son mari, signifiant un acte final de la loyauté et le dévouement.

Lorsque Shiva apprit cette nouvelle, la fureur fut tel qu’il arracha de sa tête une poignée de cheveux rougeoyant avec de l’énergie qu’il jeta à même le sol : ainsi jaillit Virabhadra. On dit qu’il était aussi accompagne de « BhadraKali », qui était sa compagne. Virabhadra était un démon haut comme le ciel et brillant comme des soleils combinés, avec plusieurs bras. Un démon terrifiant avec autour de son cou une guirlande des crânes et à ses mains des armes terribles.  Shiva envoya Virabhadra et ses guerriers contre Daksha pour détruire son lieu sacrificiel.

Il apparu avec les « Ganas » (préposés de Shiva) au milieu de l’assemblée et  comme une tempête détruisit toute l’endroit sacrificiel. Virabhadra a finalement coupé la tête de Daksha, et dispersa les dieux.

Finalement, tous les êtres présents à la cérémonie, se sont soumis à Shiva et ont tous compris leurs fautes. Ils ont demandé pardon avec beaucoup d’humilité. Alors Shiva avec plein de compassion leur a tous pardonné. Il a rendu à Daksha sa vie, lui offrant à la place de la tête coupée, une tête de bélier, symbole mystérieux de l’énergie pure et de la naissance d’une nouvelle croyance. Avec la nouvelle tête comme cadeau de la part de Shiva, Daksha est devenu l’adorateur le plus fervent du Seigneur Shiva.

Interprétation : Il faut se rappeler que le Seigneur Shiva représente l’individu le plus élevé, Sati (Shakti) représente le coeur et le Daksha représente l’amour-propre. On peut ainsi dire que l’individu qui est au sommet, peut détruire en mettant son amour-propre de côté dans l’intérêt de l’amour et du cœur.

800px-Veerabhadra.jpg

Il existe de nombreux temples de Veerabhadra en Inde :

  • Shree Rayachoty Veerabhadra Swamy Temple,Rayachoti, Dst – Kadapa, Andhra Pradesh, India
  • Shree Veerabhadra Swamy Temple,Belawadi, Taluk Bailhongal Dist – Belagavi, Karnataka 591104
  • Shri Rachoti Veerabhadreshwara Temple,-Hoovinahalli,Tq-Tarikere; Dst-Chikkamagaluru-Karnataka-INDIA….

(La suite de la liste sur en.wikipedia.org/wiki/Virabhadra…)

Lien entre Masalin Vilin et Virabhadra ? 

En écrivant cet article, je me rends compte que cette représentation est plus proche de la divinité appelée « Masana Vilin » à la Réunion que celui de « Bhairava ». Peux être que le vrai nom de cette divinité est en réalité Masana Veeren ? Qu’en pensez-vous?

Patrice COMORASSAMY ©

Accueil

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s